problématique


problématique

problématique [ prɔblematik ] adj. et n. f.
probleumaticque 1450; bas lat. problematicus
I Adj.
1Dont l'existence, la vérité, la réussite est douteuse; qui fait problème. aléatoire, hasardeux, hypothétique. « Si la gloire de César [...] n'était fondée que sur la guerre des Gaules, elle serait problématique » (Stendhal). Le sens de la phrase est problématique. équivoque. Philos. Jugement problématique : chez Kant, proposition qui exprime une simple possibilité.
2Qui pose un problème, est difficile à faire, à obtenir. Son licenciement est problématique. Adv. PROBLÉMATIQUEMENT , 1548 .
II N. f. (1936) La problématique : art, science de poser les problèmes. ⇒ questionnement. Ensemble de problèmes dont les éléments sont liés. La problématique du sens.

problématique adjectif (bas latin problematicus, du grec problêmatikos) Dont l'issue, la réalisation, l'action, la réalité est douteuse, aléatoire, incertaine : Le résultat est problématique. Relatif à un problème, à une problématique. ● problématique (synonymes) adjectif (bas latin problematicus, du grec problêmatikos) Dont l'issue, la réalisation, l'action, la réalité est douteuse, aléatoire...
Synonymes :
- aléatoire
- hypothétique
Contraires :
- assuré
- évident
- indéniable
- irréfutable
- sûr
problématique nom féminin Ensemble des questions, des problèmes concernant un domaine de connaissances ou qui sont posés par une situation.

problématique
adj. et n. f.
rI./r adj.
d1./d Douteux. Ce résultat est problématique.
d2./d PHILO Chez Kant, qualifie un jugement exprimant une simple probabilité.
rII./r n. f. Didac. Ensemble des problèmes concernant un sujet.

⇒PROBLÉMATIQUE, adj. et subst. fém.
I. Adjectif
A. —1. Qui a le caractère d'un problème, qui attend une solution. Proposition, doctrine problématique. Bientôt la géographie ne sera plus une science problématique, parce que l'esprit de discussion et de critique deviendra inutile, lorsque tous les points principaux seront assujettis à des déterminations exactes de latitude et de longitude (Voy. La Pérouse, t.3, 1797, p.103). Chaque besoin, chaque désir est problématique, tant que le soi ne s'est pas orienté par rapport à lui (RICOEUR, Philos. volonté, 1949, p.137):
1. Il y a du danger dans les preuves; car, en argumentant, il est nécessaire de supposer problématique ce qui est en question; or, ce qu'on s'accoutume à supposer problématique, finit par paraître douteux.
JOUBERT, Pensées, t.1, 1824, p.301.
2. ÉPISTÉMOL. ,,Qui concerne les problèmes et non les solutions``. (PIGUET 1960). L'histoire de la philosophie peut se faire du point de vue historique ou problématique (PIGUET 1960).
3. PHILOS. [Chez Kant] Jugement problématique. Jugement dont on admet l'affirmation ou la négation comme simplement possibles, au gré de celui qui l'émet (d'apr. MORF. Philos. 1980).
B. —Qui fait problème, difficile à interpréter par son caractère peu clair ou ambigu. Vous vous en allez donc? dit le marquis après un moment de silence problématique et avec un ton plus problématique encore (SAND, Péché de M. Antoine, t.1, 1845, p.142). Profond silence. Une larme assez problématique fut essuyée furtivement (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p.294). Cela expliquerait pourquoi les sédiments du précambrien (...) n'ont jamais livré d'autres fossiles que des empreintes très problématiques (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p.150).
C. —1. Dont on peut douter. Synon. douteux. Des cancans problématiques. Mais à ce moment, au lieu de n'avoir, pour compenser et dominer la mort qui vient, que la sombre et problématique consolation du stoïcisme (...) il verra s'ouvrir devant lui un nouveau domaine de possibilités (TEILHARD DE CH., Milieu divin, 1955, p.98). Les travaux furent interrompus en raison des difficultés rencontrées, du coût final et du caractère problématique de l'intérêt d'une telle entreprise (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.137).
2. En partic.
a) Dont l'issue ou la réalisation est douteuse, incertaine. Synon. aléatoire, douteux, hasardeux. Réussite problématique; des secours problématiques; une entreprise dont le succès est problématique. Un viveur, même très riche, l'eût compromise [Mme de Samoris] à tout jamais et rendu problématique le mariage de sa fille (MAUPASS., Contes et nouv., t.1, Bar., 1887, p.1302). Je disais à Besson qu'il me paraît bien problématique que j'aie ce prix (LÉAUTAUD, Journal littér., 4, 1923, p.184). Ces pauvres gens qui, environ l'année 1890, espéraient un héritage problématique pour s'évader de l'ignorance (DUHAMEL, Combat ombres, 1939, p.10).:
2. Il y a toute une littérature picaresque consacrée à retracer les exploits et les aventures des pauvres diables à la recherche d'un dîner problématique...
GAUTIER, Guide Louvre, 1872, p.274.
b) Qui n'est pas connu ou dont l'existence n'est pas certaine. Synon. hypothétique. Cette dame était une juive d'Anvers de quarante ans, belle encore, veuve d'un mari problématique, et vivant avec un M. Florimond (NERVAL, Illuminés, 1852, p.204). On nomme aussi parmi les disciples [de Jésus] un personnage problématique, nommé Aristion (RENAN, Vie Jésus, 1863, pp.159-160):
3. Un ami lui fait remarquer [à Péguy] que Jeanne d'Arc a eu une singulière idée de se donner pour patronnes deux saintes, sainte Catherine et sainte Marguerite, dont l'existence est très problématique.
THARAUD, Pour fid. de Péguy, 1928, p.103.
c) Dont la nature n'est pas claire, évidente. Synon. ambigu, douteux, équivoque. Couleur problématique. Un individu, vêtu d'un costume problématique, mais qui peut, à la rigueur, être pris pour celui d'un Russe ou d'un Polonais, se présente chez la dupe en herbe (VIDOCQ, Voleurs, t.1, 1836, p.282). Dans ce cadre voluptueux aux nuances assorties aux teintes problématiques des belles visiteuses, Serge n'avait eu qu'à installer son mobilier d'homme de lettres artiste (LORRAIN, Sens. et souv., 1895, p.93).
D. —Qui est équivoque, suspect ou mystérieux. Synon. énigmatique, mystérieux, suspect. Cet homme a eu dans telle circonstance une conduite fort problématique (Ac. 1798-1878). Ni votre mère, ni vous, mademoiselle, vous ne pouvez prendre au sérieux un jeune homme dont le nom est problématique et qui se tait si soigneusement sur sa famille (BALZAC, Vautrin, 1840, II, 9, p.40). Sa robe (...) nécessita la présence aux Uzelles d'une essayeuse de tournure élégante, les traits fanés et bouffis sur un teint de noce (...). Cette problématique personne savait à fond la société parisienne (A. DAUDET, Pte paroisse, 1895, p.42):
4. Gaspilleuse et mangeuse, sans ordre et sans argent, comme il arrive aux femmes dans les commerces de hasard et les métiers problématiques de Paris, l'épileuse (...) ne s'occupait guère de la façon dont se nourrissait sa petite bonne.
GONCOURT, G. Lacerteux, 1864, p.42.
II. Subst. fém.
A. ÉPISTÉMOLOGIE
1. Art, science de poser les problèmes. Dans une recherche active, le chercheur ne choisit pas les problèmes à résoudre —l'histoire les lui impose —mais il crée sa problématique, c'est-à-dire que pour résoudre un problème donné il choisit un certain nombre de critères et élabore à partir de ceux-ci son système de recherche (DUMAZEDIER, RIPERT, Loisir et cult., 1966, p.30).
2. ,,Ensemble des problèmes élaborés par une science donnée et considérés comme délimitant le domaine qui lui est propre`` (AUR.-WEIL 1981).
B. —Ensemble des problèmes qui se posent sur un sujet déterminé. Il est toujours possible d'inclure la psychologie des conduites dans une vaste problématique de l'organisation, de faire rentrer l'équilibre entre l'organisme et son environnement géographique dans un système total d'organisation (RICOEUR, Philos. volonté, 1949, p.391). Cet examen de la problématique des croissances liées aide à préciser liminairement la place qui revient à la théorie néo-classique dans l'interprétation des rapports entre stabilité financière et équilibre de la balance des paiements (PERROUX, Écon. XXes., 1964, p.521):
5. C'est simplifier les options qui s'ouvrent devant une société développée (et d'autant plus qu'elle est plus développée) que de prétendre enfermer les choix possibles dans la stricte problématique de la rentabilité.
ANTOINE, PASSERON, Réforme Univ.., 1966, p.196.
REM. 1. Problématiquement, adv. D'une manière problématique. Cette liberté absolue n'appartient pas à l'ordre de ce qui peut être posé (en ce sens que l'objectivement possible n'est que de l'existant problématiquement posé) (G. MARCEL, Journal, 1914, p.57). Même si l'on attribue fort problématiquement la conscience de soi à cette activité impersonnelle, la conscience du logos anonyme ne ressemble pas plus à celle d'une conscience individuelle que le chien aboyant ne ressemble au chien, constellation céleste (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p.72). 2. Problématologie, subst. fém., hapax. Quelle aubaine si toute problématologie ne consistait qu'en pseudo-problèmes, tenant à des malentendus sur les mots, c'est-à-dire aux hasards de la paronymie, aux coïncidences de l'étymologie, ou encore à ces alternatives artificielles, simplistes, verbales où la disjonction des concepts et des genres accule si souvent l'esprit! (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p.186).
Prononc. et Orth.: []. Ac. 694, 1718: -ble-; dep. 1740: -blé-. Étymol. et Hist.1. 1490 probleumatique «qui constitue un problème auquel on ne peut apporter de solution» (G. TARDIF, trad. des Apologues de L. VALLA, Le Puy, 1877, p.192); 1549 problematique (EST.); 2. av. 1679 «qui n'est pas certain, dont l'existence, la vérité, la réussite est douteuse» (RETZ, OEuvres, éd. A. Feillet et J. Gourdault, t.3, p.123); 3. 1798 «qui est équivoque, suspect» (Ac.); 4. 1838 jugement problématique (Ac. Compl. 1842, s.v. assertif); 5. 1852 «qui a un caractère hypothétique ou énigmatique» (NERVAL, loc. cit.); 6. 1936 subst. fém. (MARITAIN, Human. intégr., p.20). Empr. au b. lat. problematicus, att. au sens 1, gr. «id.». 4 est une trad. de l'all. problematische Urteile (KANT, Kritik der reinen Vernunft ds LAL.). Fréq. abs. littér.: 159.

problématique [pʀɔblematik] adj. et n. f.
ÉTYM. 1450, probleumaticque; bas lat. problematicus, de problema. → Problème.
1 Qui prête à discussion; dont l'existence, la vérité, la certitude, la réussite est douteuse. Aléatoire, douteux. || Les vérités les plus claires étaient devenues problématiques (→ Obscurcir, cit. 12). || Existence, succès problématique. Hypothétique (→ Absence, cit. 12). || Phrase latine dont le sens est problématique. Équivoque, suspect. || Mettre toute sa fortune dans une entreprise problématique. Incertain.Spécialt (philos.). || Jugement problématique : chez Kant, proposition qui exprime une simple possibilité.
1 Si la gloire de César, dit Napoléon, n'était fondée que sur la guerre des Gaules, elle serait problématique.
Stendhal, Mémoires d'un touriste, t. I, p. 68.
1.1 Jean Cornbutte instruisit aussitôt sa nièce de son projet, et il vit briller quelques lueurs d'espérance à travers ses larmes. Il n'était pas encore venu à l'esprit de la jeune fille que la mort de son fiancé pût être problématique; mais à peine ce nouvel espoir fut-il jeté dans son cœur, qu'elle s'y abandonna sans réserve.
J. Verne, Un hivernage dans les glaces, p. 227.
2 N. f. (1951; p.-ê. d'après l'all. Problematik). Didact. || La problématique : art, science de poser les problèmes. Questionnement.
2 Si, dans le monde sacré, on ne trouve pas le problème de la révolte, c'est qu'en vérité on n'y trouve aucune problématique réelle, toutes les réponses étant données en une fois.
Camus, l'Homme révolté, p. 34.
3 Le seul « système » qui découvre un degré de généralité suffisant pour mériter cette appellation, c'est celui des alibis (qui va si loin que la « problématique » et le « questionnement » et la « mise en question » peuvent devenir des alibis pour éluder les problèmes et maintenir un « système » qui n'existe que dans les mots !).
Henri Lefebvre, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 186.
tableau Noms de sciences et d'activités à caractère scientifique.
Ensemble des problèmes dont les éléments sont liés; champ théorique qui définit les positions relatives de problèmes liés.
CONTR. Certain, sûr.
DÉR. Problématiquement, problématisation.
COMP. Métaproblématique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • problematique — Problematique. adj. de tout genre. Ce qui peut se soustenir, se deffendre dans l affirmative & dans la negative. Cette proposition, cette doctrine est fort problematique …   Dictionnaire de l'Académie française

  • problematique — Problematique, Problematicus …   Thresor de la langue françoyse

  • Problématique — La problématique est la présentation d un problème sous différents aspects. Dans un mémoire de fin d étude, la problématique est la question à laquelle l étudiant va tâcher de répondre. Une problématique mal posée est un hors sujet c est poser le …   Wikipédia en Français

  • problématique — (pro blé ma ti k ) adj. 1°   Qui a le caractère du problème. •   Il me rebuta rudement, et me dit que ce n était pas là le point ; qu il y en avait de ceux de son côté qui tenaient que la grâce n est pas donnée à tous ; que les examinateurs mêmes …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PROBLÉMATIQUE — adj. des deux genres Dont on peut soutenir l affirmative ou la négative. Cette proposition, cette doctrine est problématique.   Il signifie aussi, simplement, Douteux, dont on peut douter. Ce fait, cette nouvelle est fort problématique.  … …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PROBLÉMATIQUE — adj. des deux genres Dont on peut douter. Une entreprise dont le succès est problématique. L’attitude qu’il aura dans cette circonstance est fort problématique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • problématique — adj. => Douteux. A1) nf., problématique =>Interrogation …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Problématique —    см. Проблематичный …   Философский словарь Спонвиля

  • problematique — …   Useful english dictionary

  • Problematique du materiel lors de la guerre de Palestine de 1948 — Problématique du matériel lors de la guerre de Palestine de 1948 L armement, mais aussi l équipement, l approvisionnement et la logistique sont au cœur de tout conflit. C est d autant plus vrai pour la guerre de Palestine de 1948 qui voit s… …   Wikipédia en Français